???? Paris est la ville ou l’activité de coursier à vélo s’est initialement développée. Sa superficie, la concentration importante d’habitants, et la diversité des entreprises de livraison qui y sont implantées en font une ville de choix au moment de devenir coursier.

1 – Mettre à profit le nombre important d’entreprises de livraison à Paris et en île de France

La concurrence est toujours une bonne chose. À Paris, le nombre important d’entreprises de livraison permet aux coursiers une variété impressionante de possibilités.

En effet, rien ne vous empêche de vous inscrire partout pour augmenter vos chances de démarrer rapidement et maximiser votre chiffre d’affaires. Il arrive parfois que l’activité soit calme avec une entreprise pendant qu’il y a de la demande avec une autre.

Généralement, une entreprise comme Uber Eats qui propose des connexions entièrement libres fonctionne plutôt bien en complément d’entreprises comme Frichti, ou Nestor, qui exigent la réservation préalable d’un shift. Stuart propose les deux modèles.

2 – Connaître les périodes de recrutement des coursiers à Paris

On a tendance à dire que les entreprises de livraison recrutent des coursiers toute l’année… C’est vrai, mais il faut faire quelques nuances. En effet, l’activité connaît un fort ralentissement à Paris durant l’été.

Les clients potentiels sont en vacances, il y a moins de commandes. Dans le même temps, les étudiants et les personnes en recherche d’un complément de revenus souhaitent profiter des beaux jours pour démarrer et s’inscrivent en masse. Mauvaise stratégie ! La liste d’attente s’allonge et les recrutements sont vraiment plus longs.

Notre conseil: privilégiez la période non estivale pour vous inscrire. Le recrutement sera beaucoup plus rapide et la demande client bien plus importante. En particulier lors de l’hiver où à l’approche des fêtes de fin d’année ou le courage paie.

avis d'un coursier à paris
On en parle dans notre groupe Facebook

3 – Choisir le régime approprié

Micro-entrepreneur ou salarié ?

On ne va pas se mentir, c’est plutôt le premier modèle qui s’est imposé. Uber Eats, Frichti, Nestor, Stuart, Yper = autant d’entreprises qui vous proposent une collaboration sous le régime de l’auto-entrepreneur.

Toutefois, une entreprise comme Coursier FR prend le contre-pied et propose majoritairement des contrats en CDI avec de nombreux avantages.

Le choix du régime vous appartient entièrement. Généralement, ceux qui recherchent un complément de revenus ou un job étudiant favoriseront le régime micro-entrepreneurial (plus flexible). Les vrais passionnés ou ceux qui souhaitent un temps-plein se tourneront eux vers un CDI.

4 – S’équiper et se protéger comme il faut

Une étape importante et parfois négligée à tort: s’équiper comme il se doit pour assurer sa sécurité et ne manquer de rien sur la route.

N’hésitez pas à y consacrer le budget nécessaire pour être visible en toutes circonstances, protéger votre vélo, et ne pas tomber en panne (crevaison, batterie du smartphone à plat…) en investissant dans les bons accessoires.

Un coursier parisien bien équipé

Notre kit du coursier vous aidera à vérifier qu’il ne vous manque et rien et vous pouvez également visiter notre boutique si vous souhaitez aller plus loin.

5 – Miser sur les heures de pointe

Si il est possible de livrer à n’importe quel moment de la journée avec la plupart des entreprises, les heures les plus rémunératrices sont bien évidemment les heures de repas, et en particulier celles du soir.

À partir de 11h30 le midi jusqu’à 14h, vous livrerez les gens sur leur lieu de travail la plupart du temps. Nous vous conseillons d’anticiper et de vérifier que les accès aux locaux où vous rendez vous ont été transmis par le client. Faute d’instructions claires de sa part, vous risquerez d’être bloqué en bas et vous devrez l’appeler une fois sur place (perte de temps).

Entre 19h et 22h, il s’agit généralement du pic de commandes du soir. C’est là ou vous allez générer une grande partie de votre chiffre d’affaires. En particulier le dimanche soir et lors d’événements particulier. les matchs de Champions League du mardi et mercredi soir sont souvent synonymes de commandes en masse !

6 – Rien ne remplace l’expérience

Si les coursiers partagent volontiers sur leur quotidien, choix de matériel, etc, ils ont chacun leurs petites astuces pour générer des revenus supplémentaires qu’ils gardent pour eux. Logique, puisque si l’information tournait, elle ne profiterait au final à personne.

N’hésitez pas à explorer plusieurs zones de Paris, vous découvrirez tôt ou tard un lieu qui fonctionne mieux que les autres, un restaurant qui vous permettra d’enchainer les courses, ou un secteur souvent animé. Essayez de toujours vous placer au centre d’une zone entourée d’un grand nombre de restaurants. Nous avons souvent de bons retours sur les McDonald et sur l’enseigne KFC où les commandes sont nombreuses avec un temps d’attente réduit.

Enfin, si vous avez une mauvaise expérience avec un restaurant en particulier, notamment au niveau du temps d’attente, notez son nom et vous pourrez refuser une prochaine commande éventuelle de sa part. C’est le temps qui a le plus de valeur pour un coursier à Paris.

7 – Guetter les primes

Toutes les entreprises de livraison recensées sur ce site mettent en place des primes spéciales qui sont déclenchées sous diverses conditions.

Ne voyez plus la pluie comme une mauvaise chose: il s’agit du facteur qui déclenchera le plus souvent une prime (jusqu’à 15€ net par créneau).

D’autres critères vous permettront de booster votre chiffre d’affaires et à ce niveau là chaque entreprise a son propre système. Le plus simple pour avoir une bonne vision globale est de consulter notre comparatif des entreprises de livraison.

8 – Attendre dans les zones de forte demande

Paris c’est grand et petit à la fois. N’hésitez pas à être mobile et à effectuer divers tests dans des arrondissements différents pour trouver l’endroit où la demande est la plus forte.

Historiquement, les arrondissement du centre ont bonne réputation (1er – 5ème arrondissement) et si vous êtes en bonne condition physique vous pouvez même tenter de vous rendre dans le 17ème / 18ème arrondissement où la demande est souvent élevée (notamment près du KFC Barbès). En contrepartie, les pentes sont ardues, en particulier vers Montmarte. Votre courage pourrait se révéler payant !

9 – Comparer les entreprises de livraison

Déjà souligné, mais si ce n’est pas déjà fait, on vous recommande de consulter notre comparatif des entreprises de livraison afin de bien faire votre choix.

Même si vous rejoignez plusieurs entreprises, vous aurez toutes les cartes en main et saurez à quoi vous attendre en termes de condition de travail et de rémunération à Paris.

10 – Faire les bonnes démarches administratives

Si vous souhaitez devenir micro-entrepreneur, vous aurez quelques formalités à accomplir avant de vous lancer: création du statut, demande d’ACCRE, puis déclaration de charges, ou encore cotisation foncière des entreprises (CFE).

Pas de panique on vous explique tout sur ce site qui est suffisamment fourni pour vous apporter la plupart des réponses.

11 – Poser des questions aux autres coursiers d’île de France

Depuis des années, l’entraide est de mis dans notre groupe Facebook qui réunit des milliers de livreurs à travers toute la France, avec une forte proportion de coursiers à Paris.

Si vous cherchez des conseils à propos de quoi que ce soit qui concerne la livraison à vélo ou scooter à Paris, il y a de fortes chances que vous trouviez des bonnes indications dans ce groupe.

12 – Les points importants à avoir en tête avant de devenir livreur à Paris

  • ???? Comment devenir coursier en touchant une prime avec LCF (jusquà 50€) ?
    En passant par nos liens partenaires (ci-dessous ou sur le site), vous toucherez une prime une fois les conditions requises remplies. 50€ avec Uber Eats et Frichti, 25€ avec Nestor.

  • ???? Quels sont les pré-requis pour devenir coursier à Paris ?
    Dans la plupart des cas, il vous faudra créer un statut-micro-entrepreneur accessible sous vous avez + de 18 ans et le droit de travailler en France. Tout ce qu’il y a à savoir est expliqué dans nos guides.

  • ???? Quels sont les villes accessibles en île de France hormis Paris ?
    Uber Eats: Cergy, Franconville, Guyancourt, Les Mureaux, Le-Perreux-sur-Marne, Marne-la-Vallée, Massy, Poissy, Mantes-la-Jolie, Saint-Denis, Saint-Germain-en-Laye, Trappes.
    Uber Eats, Deliveroo, Stuart: Aulnay-sous-Bois, Épinay-sur-Seine, Noisy-le-Grand, Rosny-sous-Bois
    Uber Eats, Deliveroo: Houilles
    Uber Eats, Stuart: Évry, Meaux, Melun, Torcy, Versailles

✍ S'inscrire⭐ Vos bonus

Pour toute inscription via lescoursiersfrancais.fr

  • Inscription Uber Eats: 50€ de bonus après 50 courses (suspendu pendant la période de confinement).
  • Inscription Frichti: 50€ de bonus après 100 courses*.
  • Inscription Nestor: 25€ de bonus après 10 shifts.
  • Inscription Stuart, Yper, Deliveroo: Pas de bonus pour le moment. LCF se tient à votre disposition si vous avez la moindre question suite à votre inscription.

* Les shifts étant organisés par tournées (grand nombre de courses), le bonus peut être débloqué rapidement