🎁 Exclusivité: 50€ offerts après 50 courses en cas d’inscription chez Uber via LCF !

LCF est un site qui s’adresse avant tout aux coursiers à vélo, voire à celles et ceux qui se déplacent en scooter pour livrer. Toutefois, certaines questions adjacentes nous sont souvent posées: comment devenir chauffeur VTC Uber ? Pour quel “salaire” ? Nous n’avons pas la prétention de remplacer un site spécialisé, mais nous vous donnons quelques conseils ci-dessous .

Comment devenir chauffeur VTC uber ?

Pour devenir chauffeur Uber, il faut être avant tout accomplir des formalités pour être reconnu comme chauffeur professionnel VTC. Dans un second temps, if faut s’inscrire auprès de d’Uber et recevoir une autorisation pour utiliser sa plateforme. On fait le point dans la suite de l’ article.

Devenir chauffeur Uber requiert de passer par 4 grandes étapes :

  1. Obtenir la carte professionnelle VTC et s’inscrire au registre VTC
  2. Créer une société et l’immatriculer à la Chambre des Métiers
  3. Faire homologuer son véhicule par Uber – si vous n’avez pas de voiture, il est possible d’en louer une
  4. Souscrire une assurance RC Pro et une assurance RC Circulation

Pour être accompagné dans vos démarches et obtenir plus de détails, vous pouvez contacter un conseiller Uber directement par chat.

un chauffeur uber devant sa voiture

Combien gagne un chauffeur VTC Uber ?

Il n’est pas possible de donner un chiffre exact dans la mesure où ce que gagne un chauffeur Uber dépend de multiples critères: nombre de jours travaillés par semaine, coûts liés à la voiture et au modèle, statut… Toutefois, nous vous donnons des éléments de réponse dans cet article.

Les trois critères principaux qui entrent en jeu sont les suivants:

  • Vos horaires: devenir chauffeur Uber, c’est avant tout choisir ses horaires de travail. Bien évidemment, vos revenus seront plus élevés si vous travaillez à plein temps. Mais de nombreux chauffeurs VTC roulent avec Uber seulement quelques soirs par semaine en visant principalement les weekends en soirée (plus de demande) pour dégager un complément de revenus. C’est à ce moment là que les courses sont les plus rémunératrices.

  • Le statut juridique: les charges fiscales et sociales ne sont pas les mêmes selon que le chauffeur uber exerce pour le compte de son auto-entreprise ou en tant que société. Nous vous conseillons tout de même d’opter pour le statut de micro-entrepreneur dans la majorité des cas. Il s’agit du régime le plus souple et le moins coûteux en termes de charges.

  • Le véhicule: les charges liées à l’entretien (frais de révisions, éventuelles pannes) mais égaleme